Les blogs de randonneurs

Retrouvez les témoignages



Marcel Flaux

Envoyer Imprimer PDF

PARIS BREST PARIS par un VÉLO COUCHE  du 22 au 25 Août

Mon pilote Marcel a décidé pour la première fois de s'inscrire pour réaliser le Paris Brest Paris,  avec ma pomme sans mon avis bien sur. Cette épreuve n'a lieu que tous les 4 ans et attire énormément d'étrangers, plus de la moitié ne sont pas Français. Pour cela nous avons du participer avant, à 4 brevets : un 200, un 300, un 400 tous les 3 sur Grenoble organiné par Jean Philippe B et sous le soleil , un 600 à Gap en grande partie sous la pluie, bonjour mon état suite à cette ballade pluvieuse. Une semaine avant le grand évènement j'ai droit à une révision complète : chaine neuve, patins de freins, pneus et une bonne partie de ma dentition, il faut dire qu'avec 282 dents il y a de quoi faire....

  • Samedi 20 Août

Marcel et moi prenons le TGV direction la capitale, lui en première classe et moi bien sur dans un fourgon lugubre. Arrivée à Paris, traversée de cette ville pour rattraper la gare Montparnasse où là j'ai le droit de voyager avec mon pilote qui est tout nostalgique, car Marcel a travaillé sur ces rames il y a une trentaine d'années...... Nous débarquons à St Quentin en Yvelines et croisons beaucoup d'autres vélos en allant sur le site de départ. Nous arrivons sur le site à 16h et là, foule énorme ; nous serons plus de 5200 vélos au départ, des vélos couchés, des trikes, des tandems, des vélos mobiles, des vélos droits normaux, avec pignons fixes, et même un vélo de 1900 avec jante en bois avec son pilote en tenue d'époque ; et avec plus de 50 nationalités différentes. Je retrouve plusieurs de mes semblables avec leur pilote que Marcel reconnait. Le soir, nous allons avec l'Agenda(vélo couché) de Laurent chez des potes de Marcel qui nous hébergent, bien sur l'agenda et moi dans le garage et eux dans une belle chambre.



  • Dimanche 21 Août

Mon pilote m'emmène à la vérification de mon éclairage et au retrait des documents . Retour chez les potes qui habitent à 2 Km du départ et là presque toute la famille tente de me dompter avec beaucoup de succès pour l'aîné des enfants : Ronan. L'après midi, nous repartons sur le site de départ car ils sont plus de 4000 à s'élancer de 16h à 21h par vague de 400 toutes les 20 mn, une foule énorme assiste  à ce défilé sous un soleil de plomb. Pour ma part je ne vois pas grand chose car je me retrouve dans un bosquet contre un abre avec d'autres confrères.

  • Lundi 22 Août

Réveil matinal car nous devons partir à 4h45 avec une cinquantaine de confrères horizontaux  et plus de 600 vélos droits. Le départ se fait un peu dans l'anonymat, très peu de spectateurs. Nous sommes aux premières loges juste derrière la voiture ouvreuse, d'ailleurs Marcel ne se retient pas et suit la cadence assez élevée des premiers .Nous nous retrouvons tout à l'avant avec les Zokra de Malric et Erick et juste derrière le Dodo (tandem dos à dos de Jean-Lou et Florence) suivi du spéculos d'Alain et les autres. Au bout de 70 Km les premiers vélos droits partis avec 15 mn de retard sur nous, nous rattrapent et là le rythme s'accélère . Au 85 ème Km la voiture ouvreuse se trompe de route sur 2 km ,retour sur la bonne route et là nous retrouvons d'autres vélos et à partir de là il y en a un peu partout . Jusqu'à l'approche de Mortagne Km 140, Marcel maintient une cadence très élevée plus de 31 km/h de moyenne sur les 4 premières heures alors qu'il tablait sur 25 , il est fou......... Après une bonne pause ravitaillement pour mon pilote, bien sur aucune attention pour moi, la première d'une longue série ;nous repartons sur un rythme plus calme . Vers midi la pluie s'invite et restera plus de 7h en notre compagnie avec parfois de véritables déluges. Arrivée à Vilaine la Juhel Km 220 ravitaillement et contrôle n°1 sous une grosse pluie, encore un gros ravitaillement pour mon pilote pendant que moi je reste sous la pluie en compagnie du Dodo, grosse ambiance malgré la pluie. Après une heure de pause ,nous repartons avec le Dodo et restons avec lui et leurs 2 pilotes jusqu'à Loudéac. Tout le long de la route ,c'est un immense défilé perpétuel de vélos . Vers 17h nous arrivons à Fougères Km 310 et contrôle n°2 plus son ravitaillement sous un déluge. Nous repartons un peu avant le Dodo car à Dingé Km 354: le frère de mon pilote et sa femme sont là avec encore un ravitaillement, heureusement sans la pluie qui nous laisse un peu de répit.Celle ci reprend au moment où nous repartons et nous suit jusqu'à la sortie de Tinténiac Km364 contrôle n°3 et son ravitaillement .........................

Je repars en compagnie du Dodo et de leurs pilotes qui  convainquent Marcel de poursuivre jusqu'à Loudéac , sans mon avis  alors qu'il avait prévu la pause sommeil à Quédillac Km 390; il faut dire qu'il ne pleut plus et de plus avec le Dodo nous allons à un bon rythme encore un peu au dessus des prévisions .
A 1H du matin la pluie reprend avant notre arrivée à Loudéac Km 455 contrôle n°4 , nous y arrivons à 1h40 du matin soit une première étape un peu longue quand même...
Là, l'AFB (association des vélos couchés en France) a installé un point ravitaillement avec tente, repas  ,tout cela tenu par Annabelle , Régine et Jean-Pierre (le joyeux drill) aux petits soins pour les pilotes. Après une bonne douche, une soupe; Marcel va se reposer dans une tente au calme pendant que moi je me repose dans l'herbe .

  • Mardi 23 Août

Après 2 h de sommeil, Marcel se lêve alors qu'il avait mis le réveil 1h30 plus tard , un bon petit déjeuner préparé par Jean-Pierre, nous voilà repartis. Pas de pluie mais une grosse brume qui fait une drôle d'ambiance un peu glauque .... Cette matinée sera la plus dure pour mon pilote, il faut dire que la sortie de Loudéac est un enchaînement de bosses avec de bons petits pourcentages  et puis  il paie peut être les efforts de la veille (il n'avait qu'à respecter son tableau de marche............).
Depuis hier au soir, il y a 2 files de vélos sur la route à gauche tous ceux qui remontent déjà sur Paris et de l'autre côté nous qui allons sur Brest , jamais vu un tel défilé de vélos. Carhaix Km 525 contrôle n°5 , après un ravitaillement, Marcel s'arrète au lavomatic pour faire sécher les affaires trempées par les bonnes pluies , d'ailleurs au  lavomatic rencontre avec 2 épouses de participants qui font la même chose.
Au contrôle, rencontre du Spéculos de Pitchoun, parti le dimanche soir, qui lui est sur le retour malgré une casse cadre réparé chez un garagiste . La traversée de la forêt de Huelgoata et la longue remontée sur le Roc Trévezel sont très dures pour mon pilote.
On commence à voir pas mal de participants posés dans l'herbe au bord de la route reprendre un peu de force et un peu de repos . Le passage du Roc se fait dans la brume il reste encore 50 Km pour rejoindre Brest et amorcer le demi-tour mais ces derniers Km parraissent très longs, surtout l'arrivée sur Brest qui est interminable et de plus dans la circulation.
Vers 16h nous arrivons enfin au ravitaillement et contrôle n° 6 Km 630 pour ma pomme. Là une bonne pause s'impose si nous voulons pouvoir retourner sur Loudéac pour y dormir.
Après 1h30 de pause nous repartons sous le soleil , juste sur Brest ; Marcel a retrouvé une bonne dose d'énergie et repart sur un bon rythme avec un cycliste Haut Alpin, qui lui envisage de dormir 220 Km plus loin. La montée du Roc se fait sur une très bonne cadence ,pas un vélo droit ne prend notre roue et nous ne faisons que doubler...... Le passage du Roc se fait sous un ciel nuageux et de belles vues sur la mer .

Depuis Brest je couine et grince de plus en plus mais mon pilote ne me donne même pas une goutte d'huile au ravitaillement, il ne pense qu'à manger....... Vers 20 h arrivée à Carhaix Km 710 ravitaillement rapide pour Marcel et on repart. Le retour sur Loudéac est un défilé de lucioles rouges tout le long de la route, les 40 derniers Km de cette étape paraissent longs.  A minuit ,nous arrivons à  Loudéac et Marcel retrouve 2 potes :Serge et Sébastien qui ont abandonné.  Repos au stand AFB moi dans l'herbe et lui soupe et tente , repos: 5 h. Nous croisons Mireille et son VK qui repartent.

  • Mercredi 24 Août

5h30 réveil par Jean-Pierre aux petits soins pour mon pilote; à 6h nous repartons sous un ciel clément et peu nuageux .
Rapidement un couple de cyclos Américains et un couple Suédois nous passent et ni une ni deux sans mon avis, voilà que Marcel se met dans leurs roues, et nous y restons une trentaine de Km jusqu'au contrôle secret d'Illifaut , de vrais locomotives.......
Arrêt rapide et nous repartons Direction Tinténiac Km 870 contrôle n°10 et son ravitaillement en compagnie de son frère et sa femme revenus l'encourager .
45 mn de pause et c'est reparti, vite rattrapé par 4 Slovènes costauds , qui voyagent light , pas une sacoche, qui envoient assez fort , et là impossible de retenir Marcel qui bien sur profite de leurs roues malgré une cadence assez soutenue dans les bosses; nous restons avec eux une trentaine de Km avant que l'un d'eux ne se rende compte qu'un des leurs a décroché 5 Km plus tôt, il décide de l'attendre pendant que nous, nous rejoignons Fougères Km 920 contrôle n°11 et son énième ravitaillement et toujours rien pour ma pomme .

Marcel croise Pierre, Laurent, Olivier et Svo partis le dimanche , après une heure de pause nous repartons 30 mn derrière eux en compagnie de Claire .
Tout le long de la route pas mal de personnes ont installé des ravitaillements gratuits: eau, café, crêpes, gâteaux,fruits............

Dans la traversée de chaque village de nombreux encouragements , pas autant qu'au tour de France quand même.
Avant Vilaines la Juhel ,nous rattrapons Pierre et son M5 et là une véritable ovation en rentrant dans le village énormément de monde à ce point de contrôle n°12 et de ravitaillement.
Pendant que Marcel se restaure avec Pierre, Laurent, Olivier et Svo: moi je reste sous les regards de plusieurs spectateurs dans le parc à vélos .

Une pause de 30 mn et nous repartons tous, sauf Pierre et son M5 qui veulent faire une plus grosse pause.
Nous roulons en compagnie de Svo et  son Musashi pendant qu'Olivier et Laurent roulent 5mn devant .
Nous doublons Isabelle une voisine grenobloise en tandem qui a un gros problême de cou .
Plus loin, nous passons à coté de Jean-Philippe: organisateur des Brevets grenoblois, et une voiture de pompiers car un participant a fait une chute sans trop de gravité apparemment.
A 21h30 Marcel pause pied à terre à Mortagne Km 1105 Contrôle n°13  pour un bon ravito et une pause dodo au dordoir prévu à cet effet.
Pendant que moi , le Musashi , l'Agenda et le spéculos restons dehors ,les destriers vont dormir jusqu'à 3h30.
Dans la salle de restauration, impressionnant de voir la tête  de nombreux participants ,ça dort sur les tables par terre sans le moindre confort il y en a dans tous les coins et dans tous les états.

  • Jeudi 25 Août

Dernière ligne droite, il ne reste que 140 Km et de plus le soleil sera avec nous , nous repartons tous les 4 pour finir groupés .
Marcel pensait en baver dans les 20 premiers Km de cette étape car succession de bosses et finalement la fin semble facile ,sans doute la perspective de rentrer à l'écurie .
Nous allons doubler énormément de cyclistes sur cette portion, beaucoup de cyclistes allongés dans l'herbe au bord de la route pour retrouver un peu de force pour terminer cette aventure.

Après les 20 premiers Km le parcours est très roulant  .
Dreux Km 1170 dernier contrôle avant l'arrivée ,tous les pilotes prennent un bon petit déjeuner et repartent rapidement pour terminer cette aventure.
Les 40 derniers Km sont un peu plus casse pattes , dans la côte de Gambaiseul, nous avons les encouragements de René un membre du forum VC. 15 Km avant l'arrivée ,la chambre arrière de l'Agenda de Laurent rend l'âme , 10 mn de pause le temps d'en mettre une neuve et le groupe repart; nous retrouvons Pierre 2 km avant la ligne et franchissons l'arrivée à 5 vélos couchés sous les applaudissements des spectateurs venus accueillir les participants .
Je suis parqué avec les autres vélos dits spéciaux , moi je dirais que ce sont les droits qui sont spéciaux ....Marcel va rencontrer les autres participants arrivés plus tôt et bien sur se restaurer encore une fois , avec tout ce qu'il a mangé, il n'a même pas pris un gramme, même poids à l'arrivée qu'au départ ........ alors que sur les brevets il y avait toujours une perte de poids .
Après midi :discussions, relachement, attente d'autres arrivants .
Le soir je repars en compagnie du M5 de Pierre direction Grenoble en train . Pendant que nos pilotes sont en première classe nous ,nous sommes encore dans ce lugubre fourgon heureusement cette fois je ne suis pas seul.
J'espère que dans les jours à suivre mon pilote va prendre le temps de me bichoner un peu car je crois que j'en ai bien besoin mais je lui laisse le temps de se remettre de cette aventure qu'il souhaite renouveler dans 4 ans avec moi ou un autre.................


Mon Bilan :

1246 Km

24,9 km/h roulé
11000 m de déniv +
aucun problème mécanique
juste des grincements....

Bilan du pilote
Paris Brest Paris en 77h45 soit 3 jours et 5h45
50h de Vélo
13h de sommeil
13h45 de pauses diverses
fatigué et pas de douleurs sauf les cuisses
Moyenne roulée avec pauses 15,9 km/h

Dossart 8604 Marcel Flaux

Le blog et les photos de Marcel Flaux





Logo de Saint-Quentin-en-Yvelines       Logo Ville de Montigny-le-Bretonneux         Logo Ile de loisirs Saint-Quentin-en-Yvelines          Logo Espace St Quentin Centre commercial         Logo Vélodrome national Saint-Quentin-en-Yvelines        Logo FFCT       Logo Audax Club Parisien - Randonneur