Les blogs de randonneurs

Retrouvez les témoignages



Marie-Claire Muller - N°478

Envoyer Imprimer PDF

Un rêve réalisé. Mais aussi un rêve vécu. 4 jours immergé au milieu de fous de vélo et d'efforts hors normes. Des gens sympas venus de tous les coins du monde (56 nationalités), avec tous les types de vélos possibles.

Dès le début, lors de la journée de vérifications techniques, ce fut l'entrée dans ce qui restera comme un voyage initiatique. Autour du stade de St Quentin sont rangés, alignés soigneusement plus de 5000 engins. Cela va du pur coursier "full carbon", à la randonneuse suréquipée en bagagerie, en passant par les vélos couchés, carénés ou non, les tricycles ultra profilés (les fusées), les tandems, triplettes, vélo de 1922, les pignons fixes. Des cadres en titane sur-mesure, de l'alu, des aciers. Des moyeux dynamo, des éclairages surpuissants (je le vérifierai), des freins à disque, des VTT, des paniers en osier, des selles en cuir que l'on devine rodées sur des milliers (millions ?) de km. Et même un improbable tricycle pour un gars aux jambes bien trop frêles et qui fera tout à la force des bras.

Tout ce qui roule et se propulse aux seules forces humaines physiques et mentales se retrouve autour de ce stade verdoyant. C'est étourdissant, enivrant et parfois l'émotion m'en brouille les yeux.

Mais que seraient ces "montures" sans leur chevaucheur ? Farandole de nationalités, maelstrom de couleurs des drapeaux, des maillots. Accents multiples, chantants, guturaux, musicaux, rieurs. Je croise des Grecs joueurs, des Allemands alignés, des Italiens volubiles, des Japonnais respectueux, des Taïwanais souriants, des Suédois baraqués, des Australiens décontractés, des Français braillards... On se prend en photos les uns les autres, dans les bras des uns et des autres, fraternité retrouvée d'une humanité communiant dans le bonheur simple de partager le même idéal : pédaler gratuitement, pour du beurre (breton).

C'est bon, c'est énorme, j'en pleure de bonheur. Je ne sais pas encore si j'irai jusqu'à Paris, mais déjà je sais que je ne suis pas venu pour rien.

Tenez, ma première rencontre dans le stade : je m'approche du stand où l'on retire le maillot officiel du PBP. Devant moi un concurrent se retourne, il arbore un magnifique maillot grenat barré d'un énorme Taïwan. Il me sourit, s'incline et m'offre 5 cartes postales, sous cellophane, de son pays. Je lui rend son sourire, on se souhaite bonne chance dans un anglais approximatif et chacun reprend sa visite de la tour de babel du vélo. Du bonheur gratos, les gars. Du pur bonheur.


Les gars, je vous le dis , le Paris-Brest-Paris, c'est ce qui peut vous arriver de mieux sur un vélo.

Logo de Saint-Quentin-en-Yvelines       Logo Ville de Montigny-le-Bretonneux         Logo Ile de loisirs Saint-Quentin-en-Yvelines          Logo Espace St Quentin Centre commercial         Logo Vélodrome national Saint-Quentin-en-Yvelines        Logo FFCT       Logo Audax Club Parisien - Randonneur