Chroniques poétiques

Les chroniques du Paris Brest Paris

Envoyer Imprimer PDF

Sur la proposition de la Maison de la Poésie de Saint-Quentin-en-Yvelines, un écrivain, Roland Nadaus, et un dessinateur, Hervé Borrel, « suivent » le PBP.
Chaque jour, ils donnent, chacun à sa manière, une chronique de l’événement.
Impressions à chaud, réflexions sur « l’épreuve », états des lieux des machines et des humains, cela se fera avec humour ou sérieux, selon l’humeur.

Chronique #1 - Dimanche 21 août

Envoyer Imprimer PDF

« Folie ! Folie ! Des dingues ! Les fous ! » Ce sont les mots qui reviennent le plus souvent lorsque je parle du Paris -Brest -Paris. Mais ils sonnent avec une admiration dans la voix, un étonnement dans les yeux, une chaleur fraternelle dans le visage de ceux qui les prononcent… Et je sens même, parfois, une bouffée d'envie presque jalouse devant l'exploit : car il s'agit bien d'un exploit.

Et quand je précise qu'il s'agit d'une randonnée – et non d'une course cycliste (comme elle le fut pourtant autrefois)– les yeux de l'interlocuteur s'écarquillent jusqu'à ressembler à la Voie Lactée tant ils pétillent d'incrédulité. Enfin, lorsque je réponds à l'inévitable question :

 - Mais qu'est-ce qu’ils gagnent ?

 - L'estime des autres randonneurs… Celle de leurs amis… Et cette fierté intérieure qu'on appelle l'estime de soi…


Lire la suite...

Chronique #2 - Lundi 22 août

Envoyer Imprimer PDF

LA ROUTE DES LARMES

Eh bien cette fois ça y est :
Cavalerie légère
les commandos de Sa Majesté
la Petite Reine    
se préparent à l’assaut

Le lasso du départ va bientôt libérer
leur impatience
leur exigence :

pédaler pour rien
pour rien d’autre  que l’amour
du Vélo

pédaler pour Y aller
pédaler pour En revenir
–grand aller-retour sur soi-même–

Lire la suite...

Chronique #3 - Mardi 23 août

Envoyer Imprimer PDF

QUAND TAIWAN DANSE BRETON

Dans le Paris-Brest-Paris, chaque jour offre un visage nouveau -chaque étape, chaque instant, même ! Après la route des larmes sous un soleil de plomb, c’est un défilé de sourires sous la pluie. A nouveau les dents se desserrent, les lèvres s’ouvrent  -et parfois sourient ou remercient lorsqu’un spectateur, ou un groupe de spectateurs, sur le bord de la route, applaudit, encourage.

Car les spectateurs font aussi partie de la randonnée.  Seuls  ou en famille, en couples ou en grappes, debout ou assis sur des pliants, des chaises tout juste sorties de la salle à manger ou de la cuisine, appuyés sur la rambarde du balcon, agglutinés au portail du lieu de contrôle, ils sont là, chaleureux et admiratifs, sages comme les cyclistes sont sérieux, déterminés autant qu’eux, bref ils sont le double immobile des randonneurs et font eux aussi partie du spectacle : mieux, ils participent à l’effort ! On se prend à rêver d’une humanité qui ressemblerait  à tous ces gens –à pieds ou à vélo- et d’un monde à leur ressemblance. A cet égard, les lieux d’étape sont exemplaires.

Lire la suite...

Chronique #4 - Mercredi 24 août

Envoyer Imprimer PDF

LA MORT,LE BROUILLARD,L’ABANDON

 La roue tourne la roue tourne
et pédalent les pédaleurs
– pour être à l'heure, l'ultime–

Car l'heure de leur temps
c'est l'infini
– ils dorment dans le rêve des autres–

 La vie grappille leur horloge
dont ils savourent les raisins
– chaque minute est grain. D'éternité–

Chaque coup de pédale
fait un peu tourner le monde
– sans leur effort aucune résurrection possible…–

Décidément chaque étape apporte son lot d’événements, sa couleur, sa tonalité. Le Paris-Brest-Paris a été endeuillé par la mort d’un randonneur américain de 58 ans, renversé par un camion. Consternation et tristesse. Mais les autres randonneurs ne l’apprennent que tardivement et peu à peu. Ce n’est pas la cas des organisateurs, des suiveurs et des accompagnateurs. Pour ceux-ci, l’inquiétude grandit quand ils pensent à leurs proches engagés dans cette magnifique et terrible randonnée.

Lire la suite...

Chronique #5 - Jeudi 25 août

Envoyer Imprimer PDF

LA RANDONNEE DES CONTRASTES

Loudéac, sur la route du retour, midi : les bénévoles, fatigués, finissent de ranger le site. Mais ils fêtent le Paris-Brest-Paris et leur travail collectif en prenant l’apéritif, tandis qu’un barbecue s’organise dans la joie. Le responsable me montre le terrain, où il n’y a plus un randonneur : « Regardez comme ils nous l’ont laissé, une propreté formidable ! Ce n’était pas la même chose la dernière fois… »

Appuyé contre un muret, un vélomobile  jaune, caréné comme une Formule 1, témoigne d’un abandon. Mais lequel des deux randonneurs encore présents est celui qui a dû ainsi abandonner ? Est-ce cet homme couché sur un coin de pelouse et qui remue à peine dans son sommeil d’épuisé ? Ou bien cet autre, tout en noir, pétrifié sur sa chaise de l’autre côté, et qui pleure silencieusement ? Par respect pour leur solitude et leur chagrin, nous ne leur demanderons pas. Oui, quelle solitude ! Et qui va s’occuper d’eux et de la suite de leur voyage si brutalement interrompu ? Comment imaginer que, à l’aller, il y a eu ici plus de mille personnes à la fois ? 

Lire la suite...

Chronique #6 - Vendredi 26 août

Envoyer Imprimer PDF

RETOUR SUR TERRE ET TEMPS DES LEGENDES

Retour sur terre ? Quelle expression pour un cycliste qui vient de rouler 1228 km sur des routes plus ou moins faciles – mais toutes bien terrestres ! C'est que, pendant 44 heures pour les plus rapides, plusieurs jours pour l'immense cortège des randonneurs, ce cycliste-là a d'abord vécu un grand rêve, entrecoupé parfois de cauchemars, hors de l'actualité « chaotidienne » du monde et que, maintenant arrivé à Guyancourt (Saint-Quentin-en-Yvelines, substitut de Paris) il retrouve le terrible ordinaire qui est l'ordinaire des ordinaires humains… Alors avec le poète Jules Laforgue il va peut-être s'exclamer : «Ah, que la vie est quotidienne ! »
Qui n'a vécu ce sentiment après un beau voyage, une grande lecture, un inoubliable moment de bonheur familial, amoureux, professionnel, collectif ? Bref, un voyage intérieur : comme si Paris Brest Paris c'était aussi une randonnée de Soi à Soi-même dans la rencontre toujours surprenante de l'Autre. Si le circuit est le même pour tous, le parcours lui ne l'est pas – et chacun en revient changé. Les vieux routiers du Paris Brest Paris disent même que chaque Randonnée diffère des autres.

Lire la suite...

Logo de Saint-Quentin-en-Yvelines       Logo Ville de Montigny-le-Bretonneux         Logo Ile de loisirs Saint-Quentin-en-Yvelines          Logo Espace St Quentin Centre commercial         Logo Vélodrome national Saint-Quentin-en-Yvelines        Logo FFCT       Logo Audax Club Parisien - Randonneur